L’HYDROGÈNE, le carburant de demain.

Schrader Pacific Advanced Valves participe activement au projet VHYCTOR et entame la dernière phase du développement de son dispositif de sécurisation de réservoirs d’hydrogène sous haute pression.

Schrader Pacific Advanced Valves entame la dernière phase du développement de son dispositif de sécurisation de réservoirs d’hydrogène sous haute pression.

Après avoir développé différentes solutions de sécurisation de système fluidique haute pression (soupape de sécurité de climatisation automobile fonctionnant au CO2, soupape de sécurité injection essence…), Schrader Pacific Advanced Valves poursuit son développement de valves de sécurité cette fois-ci pour une application hydrogène.
Dans le cadre du projet VHYCTOR (Valorisation d'HYdrogène Coproduit par compression haute pression et TranspORt distant pour l'alimentation de stations-service), Schrader Pacific Advanced Valves équipera un réservoir MAHYTEC.
Cet ambitieux projet VHYCTOR a pour objectif le déploiement d’une nouvelle forme de stations de remplissage hydrogène simplifiées et évolutives pour favoriser le développement de la mobilité hydrogène.
Le projet VHYCTOR qui va se poursuivre jusqu’en 2020 est né du consortium entre 5 organisations de la Région Bourgogne Franche Comté :

  • MAHYTEC qui développe et fabriquera un réservoir H2 haute pression 
  • AJC qui conçoit la station de distribution 
  • L’Université de France Comté qui a en charge l’étude des matériaux compatible pour cette application
  • L’Université Technologique de Belfort-Montbéliard qui développe un algorithme de remplissage pour les stations
  •  et donc Schrader Pacific Advanced Valves qui développe un système nommé « TRD »: Thermal Relief Device qui est un dispositif de sécurité qui s’active au cas de température trop élevée sur le réservoir (incendie, flamme …). La fonction de la TRD est de relâcher l’hydrogène de manière contrôlée dans l’atmosphère et d’éviter toute explosion du réservoir.

Grâce à ce transport haute pression sécurisé, on peut alors repenser le circuit de distribution de l’hydrogène.
Nous pouvons alors utiliser un gros site de production d’hydrogène coproduit ou une production massive d’hydrogène vert par électrolyse, ou encore par biomasse hydrogène qui sera ensuite purifié puis comprimé. L’hydrogène sera stocké dans les réservoirs MAHYTEC haute pression, qui seront eux-mêmes regroupés dans des cadres métalliques sur camions. Ces derniers relieront le point de production d’hydrogène aux différents points de distribution.

Ainsi sur le site où l’hydrogène est distribué et où les véhicules pourront venir faire le plein, l’hydrogène est livré prêt à l’emploi. En fonction de la demande, plus ou moins de cadres de réservoirs circuleront afin de pouvoir suivre la demande même si cette dernière évolue rapidement.
En conséquence le coût du CAPEX d’une station hydrogène est alors bien diminué, puisque l’hydrogène est produit, purifié et comprimé en un seul et même endroit, pour ensuite être transporté ; et enfin livré en cascade dans plusieurs points de distribution dans un rayon d’une soixantaine de kilomètres autour du point de production.

projet VHYCTOR

La région Bourgogne Franche Comté a participé au financement de ce projet grâce au programme FEDER et au programme FUI/FRI et affirme son ambition de développer la filière hydrogène.


VHYCTOR fait partie du projet global « ENRGHY » de la Région Bourgogne-Franche-Comté.
Partenaires : SCHRADER SAS, MAHYTEC, AJC, UFC, UTBM